Think Dirty, l’appli qui déchiffre les produits cosmétiques nocifs, #j’ai testé, j’vous raconte !

Chaque jour, nous utilisons jusqu’à 12 produits de beauté contenant au minimum 14 ingrédients, soient 168 produits chimiques qui sont mis au contact de notre peau, quotidiennement. Je continue ? A ce rythme-là,  61.320 ingrédients dont on ignore les effets à long terme se propagent dans notre corps chaque année, dont 20.000 sont potentiellement toxiques ! Oh my Goooood ! Et si, on ouvrait les yeux (et les oreilles) ?

La solution pour y voir plus clair ? Déchiffrer les listes INCI sur nos packagings !

Sauf que…vous n’avez toujours pas obtenu le prix Nobel de chimie ; le latin, mis à part carpe diem, vous n’avez pas retenu grand chose lors vos cours au collège et l’anglais, c’est bien mais quand c’est sous-titré, bref le déchiffrage de l’INCI, ça vous dépasse et vous n’avez pas de temps à y consacrer ! Pas de panique, il y a une solution à tout et j’en ai une pour vous ! Vous allez pouvoir adopter un nouvel ami qui vous aidera à déchiffrer les bons des mauvais ingrédients…WonderFull !

 

think-dirty-hed-2013

Je vous présente l’application gratuite Think Dirty  pour smartphones qui va vous aider à détecter les ingrédients à éviter et vous permettre de faire un peu de ménage dans votre salle de bain. Think Dirty analyse précisément les ingrédients potentiellement toxiques (cancérigènes, allergènes, perturbateurs endocriniens ou toxiques), soit en moyenne 1/3 des matières premières contenues dans nos produits ! Un nouvel ami pour s’occuper de cette tâche…crasseuse, si c’est pas génial ?!?!

 

think-dirty-app

Je l’ai testé pour vous. Le principe d’utilisation est ultra simple et ressemble à bon nombre d’appli dans le même domaine (pour en découvrir d’autres, c’est par ICI). Muni de votre smartphone, il vous suffit de scanner le code-barres du produit pour savoir si celui-ci doit partir ou pas à la poubelle, comprendre nocif pour la santé ou pas. L’appli analyse ingrédient par ingrédient et vous indique sur une échelle de 1 à 10 leur caractère nocif global : Neutre (0 à 2), A moitié Dirty (3 à 6), Dirty (7 à 10). Grâce au « Dirty Meter », elle donne une note au produit en quantifiant ses aspects cancérigène, toxique pour le développement et la reproduction, allergène & immunotoxique. Et contrairement aux note à l’école, plus vous vous approchez de 10, plus vous risquer la séance de rattrapage >> plus c’est mal !

Ce qui est bien, c’est que l’appli peut vous recommander des alternatives plus saines. Hum hum, euh, mais ça veut dire qu’il y a des marques derrières qui payent pour ça ou bien ?

Comme pour ses appli consoeurs, si on ne trouve pas son produit dans la base de données, on est invité à le prendre en photo et à le soumettre à Think Dirty.

Think Dirty souhaite ainsi attirer notre attention sur le « Pinkwashing » – le copain du « Greenwashing » et du « Brainwashing »  -, un terme qui désigne une technique de marketing pour désigner les entreprises qui se positionnent comme des grandes militantes de la lutte contre le cancer du sein alors qu’elles utilisent elles-mêmes des produits chimiques potentiellement à l’origine de cette maladie. Comme le dit Jeanne Rizzo, présidente du Breast Cancer Fund, « Think Dirty est plus qu’une application, c’est un mouvement ». Lyly Tse, créatrice de cette appli a eu une prise de conscience de l’impact des produits cosmétiques sur l’environnement et la santé après avoir visionné la vidéo d’Annie Léonard  « Story of Cosmetics« …

Alors, à vos smartphones et faites le tri dans vos produits !

Laisser un commentaire