Lush en finit avec les strass & paillettes !

Après l’annonce d’Unilever, affirmant vouloir retirer ses microbilles en plastique dans tous ses produits cosmétiques, d’ici 2015, c’est au tour de Lush de faire la sienne : bye bye aux strass et paillettes mauvaises pour la planète !

 

Dans un billet précédent, nous vous avions parlé de la problématique occasionnée par les billes synthétiques, aussi appelées microplastiques (généralement du polyéthylène ou du polypropylène), utilisées dans les produits de gommage et exfoliants. Ce que nous avions pas précisé, c’est que ce type de substances est aussi souvent incorporé dans les produits cosmétiques pour donner un effet pailleté ou irisé. Ainsi, pour rester fidèle à sa démarche respectueuse de l’environnement, Lush s’engage à retirer toutes les paillettes à base de micro-plastiques de sa gamme de produits.

 

Hillary Jones, responsable de l’éthique de la marque justifie ce choix en ces termes : « Chez Lush nous sommes réputés pour nos bains pétillants, fun et visuellement magnifiques. Mais la plupart des strass et paillettes que nous insérons dans nos produits pour le bain sont fait à partir de micro-plastique. Or depuis de nombreuses années maintenant, et en raison de notre combat contre l’accumulation de matières plastiques dans l’environnement, nous avons progressivement remplacé les paillettes micro-plastiques par des alternatives – au fur et à mesure de l’évolution des innovations. »

 

 » Nous avons toutefois conservé le côté ludique de nos produits pour le bain en remplaçant ces éléments par de la lustrine naturelle (issue du coton), du papier de riz, des confettis, des bonbons pétillants, du sucre candy et en développant notre création maison de confettis à base de melon d’Espagne déshydratés mélangé à notre base savonneuse sans huile de palme.

Nous avons travaillé de concert avec l’association Surfers Against Sewage et la Marine Conservation Society sur des campagnes de sensibilisation sur la pollution par le plastique et sur des opérations de nettoyage de plages. L’inspiration qu’ils nous ont communiquée nous a fait redoubler d’efforts pour trouver des solutions aux quelques derniers produits contenant des paillettes. »

 

« Avec plus de 50% des paillettes utilisées dans trois des produits les plus vendus de notre gamme, nous nous devions de trouver une substitution viable qui devait éthiquement satisfaire nos clients sans pour autant les décevoir qualitativement sur des produits qu’ils apprécient depuis longtemps. Grâce à de nouvelles paillettes à base d’agar-agar et autres solutions biodégradables (citées précédemment) qui apparaissent sur le marché, nous sommes heureux de vous annoncer que Lush est désormais capable d’éradiquer les paillettes plastiques de ses produits dès aujourd’hui, en conservant le côté ludique et attractif que nos clients apprécient tant et attendent de nous.« 

Le docteur Sue Kinsey responsable du secteur politique environnementale de la Marine Conservation Society a précisé que « les micro-plastiques représentent un danger de plus en plus important dans les mers et les océans. Il s’agit véritablement d’une décision progressiste de la part de Lush de se passer des paillettes plastiques dans leurs produits. L’entreprise a engagé une démarche positive, elle a été attentive au problème posé et a très justement compris la menace que représentait la poursuite de l’utilisation de ce genre de produit. Ils ont surtout envoyé un message fort à leurs clients qui continueront à faire les bons choix dans leur mode de consommation. C’est un grand pas en avant et je souhaite que d’autres entreprises suivent leur exemple. »

Quant à Andy Cummings, directeur de campagne de Surfers Against Sewage, il se réjouit aussi de cette bonne nouvelle : « Notre association est époustouflée de voir qu’une fois de plus Lush est en mesure de proposer de telles solutions alternatives et concrètes ! Désormais Lush nous démontre comment réduire l’impact sur l’environnement et Surfers Against Sewage en appelle à toutes les autres entreprises à en faire autant. »

Tout est dit. Si Lush l’a fait, d’autres pourront en faire de même…

Laisser un commentaire