Mama Sango Cosmétique Bio ou le vrai karité, #rencontre avec la créatrice Zéna Barry Sapin

Une bien belle rencontre. L’autre jour, dans la cadre de la distribution de mon panier de fruits & légumes à La ruche qui dit oui ! du 17ème à Paris, je suis allée à la rencontre de Zéna Barry Sapin, la fondatrice de la marque Mama Sango Cosmétique Bio. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de ces ruches qui se pollinisent à travers la France : une occasion pour rencontrer les producteurs et d’échanger avec eux sur leurs pratiques de fabrication mais également pour tester leurs produits, partager un brin de causette avec les habitants du quartier ou pour refaire le monde avec les uns et les autres. Ce jour-là, la jolie et chaleureuse Zéna a accepté de partager avec moi les dessous de sa toute jeune marque, qui valorise le (vrai) beurre de karité. J’vous raconte !

 

Hommage au beurre de karité, le vrai. Maman de deux enfants, cette guinéenne d’origine (Afrique de l’Ouest) est née dans le beurre de karité : dans sa famille, c’est une tradition, on le prépare avec amour. Juriste de formation, en parallèle de son métier d’avocat, elle constate l’essor du beurre de karité dans l’industrie cosmétique et commence à s’intéresser aux nombreux produits qui en vantent ses propriétés. Rapidement, elle s’aperçoit que beaucoup de marques l’utilisent à des concentrations très faibles (pour info, en fin de liste INCI ou désigné avec la mention beurre de karité « soft » ou « light ») qui n’ont donc pas grand intérêt pour la peau à ces dosages. Elle décide alors de lancer sa propre marque et des produits qui rendront véritablement hommage à l’histoire du beurre de karité. Le vrai.

 


Le savoir-faire du beurre de karité, une transmission de (grand) mère en (petite) fille. « J’ai donné le nom de ma grand-mère à cette marque car c’est elle qui m’a tout appris. Je suis née et j’ai vécu dans le karité, là-bas en Guinée, sur les terres de Mama (surnom donné à sa maman, ndlr) où l’on récolte les noix de karité depuis des générations« , précise-t-elle. Je demande alors à Zéna, qui me montrait les noix de karité qu’elle avait apportées pour les faire découvrir, de m’en dire un peu plus sur le principe de fabrication du beurre de karité. Elle m’explique alors qu’elle travaille avec des coopératives de femmes (comme pour l’huile d’argan, ce sont les femmes des communautés locales qui gèrent la production) selon les principes du commerce équitable. « Elles travaillent et chantent ensemble, tout est fait à la main dans une belle ambiance, c’est une production artisanale.« . Les femmes ramassent les noix tombées de l’arbre, initialement vertes, elles sont nettoyées et sous l’effet du soleil, elles brunissent, c’est à ce moment là qu’elles sont cueillies, puis triées et nettoyées. Ensuite, on en extrait les amandes (logées au coeur des noix) qui sont broyées et réduites en poudre. Enfin, cette dernière est barattée et avec un secret de fabrication traditionnelle transmise de mère en fille, on obtient le légendaire beurre de karité Mama Sango, extrait sans solvant, ni aucun produit chimique. « Je travaille en France mais je retourne là-bas de temps en temps pour m’assurer des conditions de travail de ces femmes. », auxquelles Zéna achète la totalité de la production afin de leur permettre un revenu suffisant, « comme ça, elles sont assurées de vendre le fruit de leur travail, ce qui leur garantit un salaire, ça représente une très grande satisfaction pour moi et pour elles bien évidemment !« , rajoute-t-elle.

 

 


Les produits de Zéna sont 100% naturels et bio. Hier, certifiés par Cosmébio/Ecocert, aujourd’hui, elle s’oriente vers la mention Nature & Progrès, plus cohérente avec sa démarche et ses produits. En effet, ces derniers étant totalement naturels et bio, autant les valoriser par un « label » adapté qui oblige toutes substances végétales présentes dans le produit à être bio. On comprend alors aisément que ses produits sont exempts d’eau et par conséquence de conservateurs. La conservation se fait naturellement par les huiles essentielles en présence. « Je travaille avec des coopératives à Madagascar pour mes huiles essentielles dont je connais parfaitement l’origine.« . Son mari, qui nous a alors rejoint, renchérit, « c’est l’avantage de travailler avec des petits producteurs, on a une traçabilité totale de nos matières premières« . Et comme la marque utilise très peu d’ingrédients, c’est encore plus facile ! « Nos matières premières sont acheminées en France par bateau pour être le plus respectueux de la nature, ça prend un mois, mais c’est pas grave, on n’est pas pressé !« . Quand on sait qu’un trajet en bateau est équivalent à ceux de 250 poids lourds, on a vite fait le calcul de l’empreinte environnementale ! Ce choix de transport est pour Zéna une simple évidence, « je veux être cohérente par rapport aux valeurs que je veux défendre.« .

 

Hormis le beurre et les huiles essentielles, tout est local. Zéna a son propre laboratoire de formulation. Le conditionnement est également fait en France. Les packs sont fabriqués en France pour certaines gammes, et d’autres dans l’UE : ils sont certifiés Naturels, que ce soient les pots ou les couvercles. Mis à part le beurre de karité de Guinée et les huiles essentielles de Madagascar, les autres ingrédients sont locaux, la plupart proviennent du sud de la France. Comme la liste des ingrédients est ultra courte (4 à 6 produits max), elle peut alors tous les écrire sur le packaging de ses produits et ainsi ne pas recourir aux emballages secondaires. Une totale transparence pour le consommateur ! La marque est également en cours de labellisation par One Voice et le logo sera présent sur les nouvelles étiquettes Mama Sango pour témoigner de son refus de tester ses produits sur animaux. Si Zéna veut absolument rassurer ses clientes avec ces deux labels, je m’interroge sur ces multi-labellisations qui ne devraient pas être nécessaires puisque lorsque l’on a la mention N&P, cela signifie obligatoirement que l’on n’a pas recourt à l’expérimentation animale. Sauf que One Voice a une résonance internationale à l’inverse du label précédent d’où la problématique de la non uniformisation des labels au niveau mondial…

 


Sur le banc d’essai. Zéna m’a fait essayer plusieurs de ses produits, un beurre à l’huile de Gaulthérie pour les douleurs musculaires et articulaires, recommandé pour les sportifs, un autre à l’orange douce pour le corps et enfin en avant première son beurre aux 5 huiles essentielles (bientôt en ligne sur son site). Mes préjugés sont alors tout de suite tombés, j’ai découvert que l’on pouvait utiliser du beurre sans devenir toute grassouille et luisante ! L’avantage de ses produits, une noisette suffit (puisqu’ils sont à 100% concentrés en actifs) pour conférer à la peau les nombreuses vertus du karité : nourrissante, protectrice, hydratante, régénérante. La plupart de ses produits pouvant être utilisés en massage, Zéna travaille avec des ostéopathes sur Paris. Elle propose également des sticks pour les lèvres aux différentes effluves, orange douce, raisin, coco, etc.

Où la trouver ? Mama Sango ou Zéna ? Les deux ! La marque est actuellement disponible sur la boutique online et dans certaines magasins d’Ile de France, mais ça ne suffit pas à Zéna. Très attachée aux rapports humains, elle préfère aller présenter ses produits en direct dans des salons et des marchés bio où elle va à la rencontre de ses futures clientèles et leur explique sa démarche ! Zéna a tout compris, il n’y a rien de tel !

Le mot de la fin. Tout au long de mon échange avec Zéna, j’ai particulièrement apprécié son sens de la transmission et du partage car en me racontant l’histoire du beurre de karité, elle jalonnait son récit de celle de son pays. Très souriante et avenante, elle prenait plaisir à raconter et moi, à écouter. Ses produits rendent hommage à un savoir-faire ancestral qu’elle transmettra peut-être à son tour. Souhaitons beaucoup de réussite à cette trentenaire passionnée qui met du coeur et de la qualité dans ses produits, comme ces femmes des coopératives qui travaillent ensemble et produisent le beurre. Encore merci Zéna pour ce bel échange qui est allé bien au-delà de la beauté et à très bientôt ! 😉

Laisser un commentaire