Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres #Ep 4

Comme nous vous parlons assez souvent de la marque de cosmétique Lush, nous nous sommes dit qu’il était peut-être grand temps de vous expliquer les raisons d’un tel engouement pour cette enseigne d’Outre-Manche. En anglais, “Lush” signifie “luxuriant, juteux et appétissant”, à l’image de l’univers que l’entreprise veut représenter à travers  ses quelques 200 produits frais et parfumés.

Fondée sur un modèle de développement durable unique, Lush compte parmi les marques de cosméthique vraiment engagée et responsable, avec la particularité de ne pas s’afficher comme telle sur des campagnes publicitaires (d’ailleurs inexistantes à ce jour). Elle préfère le “shop et le street marketing” pour relayer ses valeurs éthiques et ses messages forts. Nous vous proposons ainsi un portrait de cette marque britannique implantée dans 48 pays avec ses quelques 800 boutiques (25 en France), qui offre un modèle inspirant en matière de RSE, en interne comme en externe. Démonstration en 10 points. Concept, composition des produits, packaging, engagement, campagnes de communication, politique interne, etc., nous essayerons de passer en revue tous les éléments vertueux dont s’est dotée Lush pour devenir THE marque de cosméthique. Ensuite, ce sera à vous de juger et de tester…
Dans le premier épisode de ce portrait, il était question du “concept produits à l’origine de cette marque pas comme les autres”, vous pouvez retrouver l’article en question ici. Dans le second, nous avons abordé la composition des produits de Lush. Le troisième portait sur l’aspect packaging de l’enseigne. Aujourd’hui, cap sur la politique verte interne de la marque.

 

 


 

4. Une politique interne verte…
…Concernant l’énergie. Mise en place de procédés “éconergétiques” plus efficaces tels que : l’implication des employés à travers des éco-gestes des employés (incitation à éteindre les lumière en quittant une pièce), remplacement des appareils les plus gourmands en électricité, production d’une certaine quantité de leur propre énergie sur place, l’amélioration de l’isolation et l’achat d’électricité à un fournisseur écologique (Ecotricity) engagé dans les énergies renouvelables (principalement l’éolien).
A venir, quelques ajouts à leurs panneaux solaires et à leur chaudière biomasse avec un objectif  de réduction de la consommation d’énergie de leur usine en Angleterre de 5% par an pour les cinq prochaines années. Ainsi qu’une réduction de l’énergie liée à l’éclairage d’au moins 20% dans les nouvelles boutiques et dorénavant dans celles qui seront rénovées.
…Concernant le transport, les déchets et le recyclage. En matière de transport, Lush améliore constamment ses emballages de transport en introduisant plus de caisses réutilisables, en retirant les bulles protectrices et en réutilisant les boîtes. Le fret aérien est minimisé autant que faire se peut (moins de 5%, en poids, des matières premières importées). Tous les déchets organiques de l’usine britannique sont envoyés au compostage (plus d’une tonne de matière par semaine). Tout le plastique, le métal, le carton et le papier est recyclé, localement dans la mesure du possible (cas du plastique) et les déchets de bois sont brûlés dans leur chaudière biomasse. Lush fait également don à des œuvres caritatives des produits qui sont propres à la consommation mais pas à la vente. En cours, travail avec cinq boutiques dans le but de réduire les déchets envoyés en décharge à un taux inférieur à 5%, c’est à dire zéro déchet.
…Concernant son usine. Désormais verte avec sa certification Green Mark du London Environment Centre de l’Université métropolitaine de Londres (obtenue en Juillet 2008), qui accrédite leurs efforts réalisés en terme de transport, d’énergie, de recyclage, de minimisation des déchets, de communication et d’achats éthiques, et qui encourage des marges de progression comme l’efficacité énergétique.
A noter les exigences qui vont de petits détails comme les enveloppes de banque et l’impression recto-verso à des choses plus importantes comme l’isolation de la tuyauterie, le compostage des déchets, l’amélioration de la logistique des transports, avec par exemple l’acquisition d’une chaudière à vapeur plus grande et plus efficace que notre ancienne, l’isolation des chambres froides et chaudes et l’installation d’une nouvelle chaudière à biomasse qui fournit toute l’eau chaude et le chauffage de l’usine principale tout en brûlant les déchets de bois propres.
…Concernant le personnel. Une «Equipe verte» a été mise en place à l’usine qui se réunit régulièrement pour trouver des solutions nouvelles aux problèmes quotidiens et mène des campagnes avec le reste des employés. Lush organise également des opérations pour planter des arbres et partir à la récolte de déchets.
Il est à noter que ces informations proviennent pour la plupart du site de la marque. Retrouvons-nous prochainement pour la suite des épisodes de Lush, une marque de cosméthique pas comme les autres…

2 réponses à "Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres #Ep 4"

  1. Anonymous
    Anonymous 5 années plus tôt. .Répondre

    4 épisodes sur 10 annoncés lors du premier billet… Dommage de s’arrêter en route sans dire pourquoi..? Surtout lorsque vous finissez votre billet en nous invitant la semaine prochaine (en juillet 2012).
    Vos épisodes sont si bien écrit qu’on aimerait bien connaitre la suite 🙂

  2. Comité de rédaction
    Comité de rédaction 5 années plus tôt. .Répondre

    Chère lectrice, Génération Cosméthique vous présente ses excuses pour vous avoir laissée sur votre faim… Les épisodes de Lush ont été momentanément interrompus pour de simples raisons de timing mais soyez certaine qu’ils auront une suite. Nous prenons le temps d’étayer nos recherches et surtout celui de la rédaction qui s’en suit. Actuellement, nous sommes plutôt à la recherche de temps 🙂 A très bientôt.

Laisser un commentaire