Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres #Ep 1

Comme nous vous parlons assez souvent de la marque de cosmétique Lush, nous nous sommes dit qu’il était peut-être grand temps de vous expliquer les raisons d’un tel engouement pour cette enseigne d’Outre-Manche.
Fondée sur un modèle de développement durable unique, Lush compte parmi les marques de cosméthique vraiment engagée et responsable, avec la particularité de ne pas s’afficher comme telle sur des campagnes publicitaires (d’ailleurs inexistantes à ce jour), préférant le “shop et le street marketing” pour relayer ses valeurs éthiques et ses messages forts. Nous vous proposons ainsi un portrait de cette marque britannique implantée dans 48 pays avec ses quelques 800 boutiques (25 en France), qui offre un modèle inspirant en matière de RSE, en interne comme en externe. Démonstration en 10 points. Concept, composition des produits, packaging, engagement, campagnes communication, politique interne, etc., nous essayerons de passer en revue tous les éléments vertueux dont s’est dotée Lush pour devenir THE marque de cosméthique. Ensuite, ce sera à vous de juger et de tester…Et pour le premier épisode de ce portrait, cap sur le concept produits hors du commun à l’origine de cette marque pas comme les autres.

 

1. Un concept produits hors du commun…bienvenue dans l’épicerie fine de Lush !
Première enseigne à avoir créé le shampooing solide, vendu à la découpe, en galet ou en macaron, Lush propose toute une gamme de produits moussants (bain moussant, gel douche, soin capillaire, shampooing et après-shampooing) et de barres de massage, sous ce même format, qui permet de réduire drastiquement l’impact sur l’environnement tout au long du cycle de vie de ces produits :
La conception. En effet une économie de 1 350 000 de litres d’eau est réalisée rien qu’en fabriquant ses shampooings solides, par année. De plus, l’absence d’eau ôte la nécessité d’un emballage de type bouteille en plastique comme pour la plupart des produits moussants sur le marché, entraînant une diminution importante des déchets générés. Par exemple, un galet est approximativement équivalent à 3 flacons de 250 ml en terme d’utilisation.
Le transport. En effet, le transport de tels produits s’en retrouve forcément allégé. Une bouteille pleine de shampooing liquide en poids et volume est environ cinq fois plus lourde et plus volumineuse que le shampooing en galet. Ainsi un seul camion suffit pour transporter des shampoing solide dont l’équivalent liquide en terme d’utilisation en nécessiterait quinze !
L’utilisation. Certes un format inhabituel pour se laver, mais une consommation plus maîtrisée quant à la quantité de produit utilisé (plus de gel qui file entre les doigts de la main) avec un gaspillage amoindri. Pour les amateurs de mousse (qui pensent toujours que plus ça mousse plus ça lave, ceci étant une idée totalement reçue), vous pourrez utiliser ces produits selon le protocole suivant : on se mouille les cheveux et on applique directement le galet sur la chevelure, pour la suite vous savez sûrement comment faire. Pour les autres, ceux qui ont désormais compris que la quantité ne fait pas la qualité, une application telle un savon suffira, c’est à dire : on se mouille les mains, on se les savonne et on applique la mousse formée sur la chevelure, pour un rendu équivalent à l’autre méthode !
La fin de vie. Le format solide permet de supprimer les déchets générés par les shampooing tradi, soit d’empêcher chaque année plus de 30 bouteilles en plastique par consommatrice, de devenir déchets !

 

 

Mais au delà de cette approche d’éco-conception pour ses produits, Lush, c’est aussi un concept original qui capitalise sur l’humour, la convivialité, la bonne humeur que l’on retrouve à travers une mise en scène invitante de ses produits. En effet, lorsque l’on pénètre dans une boutique Lush, on a tout de suite l’impression de se retrouver au coeur d’une épicerie fine avec ses produits empilés les uns sur les autres, ou au pays des bisounours (ou de candy) avec toutes ces couleurs joyeuses, ces produits aux formes bizarroïdes et surprenantes (barre, carré, boule, maccaron), aux drôles de noms (le miel et les abeilles, pousse plus vite, comme par magie, happy, ice ice baby) et aux délicieuses odeurs (fruitées, florales ou gourmandes). Véritable expérience polysensorielle, tous vos sens sont d’emblée mis en éveil.
Si ces formats solides inhabituels peuvent surprendre au premier abord, vous serez rapidement convaincus de les essayer grâce aux démonstrations effectuées par les vendeuses en boutique, qui prennent le temps de vous expliquer et de vous raconter l’histoire des produits Lush. Et, cerise sur le gâteau, vous pouvez choisir votre produit au poids, vous serez ainsi maître et responsable de votre propre consommation…
Enfin, derniers points forts concernant le concept produits de l’enseigne, ses concoctions sont faites à la main et n’affichent aucune surpromesse. En effet, chaque produit revendique simplement une ou deux vertus des principaux ingrédients végétaux contenus, qui sont généralement connus depuis la nuit des temps pour avoir de telles propriétés (c’est à dire en accord avec la littérature).
Dans ce premier épisode, nous nous sommes contentés de vous parler des formes solides mais pas d’inquiétude la palette des autres produits sera passée en revue au cours des autres thématiques. En attendant, pour les petits curieux, n’hésitez pas à vous rendre en boutique pour tester, sur le site internet pour vous mettre l’eau à la bouche et à lire les autres billets que nous avons déjà consacré à cette enseigne. Alors à bientôt pour la suite du portrait de Lush, une marque de cosméthique pas comme les autres…

Laisser un commentaire