Les parfums prennent la route du durable…


En cette époque de quête d’authenticité, de transparence et de recherche du « tout bon » pour moi et ma planète, les marques s’efforcent de concevoir des produits plus responsables. Dans l’univers de la beauté, cela se traduit le plus souvent par une offre de produits bio et naturels. Côté cosmétique, le bio pullule à un rythme effréné mais côté parfumerie, la démarche actuelle est toute autre. Eco-design du packaging et choix vertueux des ingrédients odorants sont le nouveau code de la parfumerie durable, enfin pour certaines marques…

Parce que les sociétés de création de parfums sont les plus grandes consommatrices de matières premières naturelles pour élaborer leurs senteurs, elles s’engagent désormais dans le « sourcing éthique » : recherche et approvisionnement en ingrédients selon les valeurs du développement durable.
Le principe consiste à démarcher des fournisseurs d’ingrédients aux quatre coins du monde (et oui malheureusement, toutes les plantes à parfum ne poussent pas en France !) et d’établir des partenariats engagés avec ces derniers.

Avec l’aide d’une ONG, ces démarches mettent 1 à 2 ans à se mettre en place. L’objectif de celles-ci consiste à préserver et protéger l’environnement (par exemple en respectant les saisons de récolte), assurer un revenu suffisant (rémunération au juste prix et reversement de royalties) aux communautés locales qui cultivent les plantes à parfum, améliorer leur qualité de vie (construction d’école ou apport de matériel pour faciliter la récolte), réduire l’exode rural.

Les marques qui achètent alors leurs parfums à ces maisons de composition, en choisissant de tels ingrédients, s’engagent à adhérer à ce programme et doivent à leur tour reverser un pourcentage de leurs ventes à ces communautés.

C’est ce qu’a fait la marque Quiksilver en incorporant du bois de santal provenant d’une source éthique en Australie. Ou encore Armani ou Thierry Mugler avec la fève tonka du Venezuela, une matière première couramment utilisée dans les parfums pour leur donner un côté gourmand.

Si en apparence, choisir juste un ingrédient éthique peut sembler dérisoire, pensez bien que cette action répétée à l’infini par plusieurs marques peut vraiment faire la différence pour ces populations et leur (notre) terre !

Laisser un commentaire