Le patch miracle de Dove, info ou intox ?

Aujourd’hui, je voulais vous parler de la nouvelle campagne de Dove. En la découvrant, je ne savais pas du tout sa teneur ni son but, la seule chose que je savais, c’est que Dove y parlait de son nouveau produit miracle : un patch beauté. J’étais sceptique mais ouverte à la découverte. Une bien belle découverte.

Dans cette campagne, on y voit le docteur Ann Kearney-Cooke convier plusieurs femmes qui manifestement ont une mauvaise image (physique) d’elles-même et ne se sentent pas très bien dans leur peau, à une expérience insolite. Elle leur propose de tester un nouveau patch beauté au nom très mystérieux et scientifique, « R-BX », pendant 2 semaines: un patch supposé les rendre belles. Ouaih ok d’accord !!!! Les participantes doivent tenir un journal vidéo qui témoigne des changements constatés, chaque jour. Evidemment, elles ne constatent pas grand chose les premiers jours, pas étonnant, comme si un patch pouvait diffuser de la beauté dans le corps !? Pffff, n’importe quoi. C’est exactement ce que je me disais en visionnant la vidéo, très sceptique sur ce patch soit disant miracle. Puis les femmes finissent par constater qu’elles se sentent de mieux en mieux, qu’elles sont plus confiantes, l’une d’entre elles a même réussi à s’acheter une robe alors qu’elle en était incapable jusqu’à présent. Alors là, je me suis dis, on nage en plein Marketing/Brain Washing mais c’était tellement gros que je me suis dit, non, ce n’est pas possible, il n’aurait pas fait ça quand même ! C’est à ce moment-là que j’ai compris quel était l’objectif de la marque…

Passées les deux semaines de test, le docteur invite les femmes à venir partager leur expérience et leur propose de les informer sur les ingrédients contenus dans le patch. On voit alors chacune des femmes prendre le patch dans ses mains et le retourner pour y trouver la fameuse liste INCI, et là…rien. Au dos de ce patch, siège la liste INCI la plus courte de toute l’histoire de la cosmétique, « Rien », ça fait quoi en latin ça, nada ? 😉 Les femmes comprennent alors qu’il s’agissait d’un patch placebo et prennent conscience que la confiance et l’estime de soi sont des attitudes que l’on choisit d’adopter sciemment (ou pas). Moralité de l’histoire, la beauté est une question d’état d’esprit…!

 

Retrouvez l’avant dernière campagne de Dove sur ce même sujet, juste ICI. Et si ce thème vous intéresse, je vous invite à retrouver ma rubrique « La Beauté pour les Nuls« .

Laisser un commentaire