L’approche C2C by Kiehl’s mise en lumière…

Pour faire suite au billet sur l’approche Cradle to Cradle, nous souhaitions faire un zoom sur quelques marques de cosmétique qui l’utilisent sans la revendiquer explicitement. Aujourd’hui, nous allons donc mettre en lumière la marque Kielh’s appartenant au géant de la cosmétique, L’Oréal.

Fin 2008, Kiehl’s signait son premier produit 100% biodégradable avec son “Nettoyant Corps Biodégradable” à l’aloe vera dont, petit aparté, 100% des bénéfices sont reversés à son partenaire, la Jolie Pitt Foundation Eco system. Kiehl’s soutient ainsi la fondation des deux acteurs américains Brad Pitt et Angelina Jolie, qui oeuvre en faveur de l’environnement et du développement et qui, à travers “Make It Right”, finance notamment des solutions de logements écologiques et à faible coût pour les victimes de l’ouragan Katrina à la Nouvelle Orléans.

Certifié « C2C » sur la base d’un référentiel privé de conception « éco-effective » développé par l’agence MBDC dont les objectifs sont basés sur des impacts environnementaux minimaux, les différents points analysés du produit ont été basés sur : l’éco-conception, l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement et de la santé, et également la responsabilité sociale (cf article complet sur l’approche C2C)

La formule du produit est composée d’ingrédients 100% « écologiquement favorables et biodégradables ». Le terme de biodégradabilité étant très strictement défini est limité à 28 jours sous terre. Certains ingrédients sont d’origine végétale (Aloe, noix de coco et glycérine), et le produit est garanti sans parabène. Le contenant répond à la même logique d’éco-conception puisqu’il est réalisé en PCR recyclé et recyclable de l’étiquette à la pompe, et garanti sans PVC. En somme, un produit formulé selon les principes de la chimie responsable.

De la même façon, un an plus tard, Kiehl’s lance sa gamme à l’Açaï (puissant antioxydant) 100 % d’origine naturelle, certifiée cradle to cradle (grade gold mais silver pour le packaging) en plus de son label Ecocert.

Ces deux exemples de produit pour montrer que la cosmétique que je nommerai “raisonnée” ne se limite pas à l’approche du tout naturel ou bio mais s’ouvre au contraire à d’autres démarches comme le cradle to cradle.

Laisser un commentaire