L’adtivisme ou la cosmétique engagée selon The Body Shop d’Anita Roddick…

Dans le domaine de la cosmétique, l’adtivisme, contraction de “ad” (pub) et “activisme’ a été initié par notre chère regrettée Anita Roddick, fondatrice de The Body Shop. Réputée pour sa prise de position dans les débats publics, politiquement incorrects, cette militante rebelle préférait de son vivant faire de la publicité activiste ou dénonciatrice, plutôt que diffuser des campagnes louant les vertus de ses produits. Retour sur ces pubs pas comme les autres…
pour encourager l’estime de soi

C’est à travers la poupée Ruby, rondouillette et ses campagnes “Love your Body”, que Dame Roddick dénonçait à l’époque les stéréotypes de la beauté, rappelant que « la beauté est avant tout une affaire de confiance en soi et pas de tour de cuisse »….

 

 

 

– Première publicité, interdite aux US et en Chine –

 

 

 

 

 

 

…puis, on est passé à la longueur des jambes !

 

…pour respecter les animaux

 
…pour défendre les droits de l’Homme

 

 

 

 

 

 

…pour protéger la Planète

 

 

 

 

 

 

Et (presque*) toujours sans l’ombre d’un produit sur l’affiche publicitaire ! Là, on peut vraiment parler de communication responsable…

sauf dans le cas des produits dits solidaires, où un pourcentage des ventes revient à une des causes défendues.

Crédits photos : The Body Shop

Laisser un commentaire