La Grée des Landes, l’Eco-Hôtel Spa d’Yves Rocher

Inspiré de la nature et installé au cœur d’une grande prairie luxuriante, l’hôtel éco-conçu du groupe Yves Rocher, La Grée des Landes, épouse parfaitement son environnement naturel. Ouvert depuis Avril 2009, près de La Gacilly, berceau de la marque, où le site industriel et les plantations du groupe sont installées, cet hôtel offre un cadre sans pareille, à l’intérieur comme à l’extérieur. Sans dénaturer le paysage avec son architecture en bois et ses toits végétalisés, l’ensemble du lieu a été pensé et fait pour être le plus respectueux de son environnement. Cet éco-hôtel s’inscrit dans une véritable approche de développement durable : architecture bioclimatique, bâtiment basse consommation, utilisation d’énergies renouvelables, limitation de la consommation d’eau, bilan carbone neutre, tri et compostage des déchets, récupération de l’eau de pluie, développement de la biodiversité, etc. Bref, le must de l’éco-conception !
Zoom sur ce lieu au cœur de la nature

L’ensemble du domaine

Dans une surface voisine de 2 300m², cohabite cet ensemble d’éléments dédiés au bien-être, en route pour la visite guidée :

> L’hôtel de 29 chambres dont chacune dispose d’une petite terrasse privative pour profiter de la splendide vue entre champs et forêts,
> Une suite perchée dans les branches d’un cyprès bicentenaire, idéale pour se ressourcer en pleine communion avec la nature,
> Un restaurant proposant une cuisine gastronomique naturelle, locale et de saison, accueillant jusqu’à 70 personnes en salle et disposant de deux terrasses d’orientations opposées,
> Une piscine à débordement placée face à une gigantesque baie vitrée surplombant toute la vallée,
> Une salle de sport,
> Un salon bar pouvant recevoir jusqu’à 50 personnes,
> Un centre de séminaire pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes et modulable en 2 salles de taille inférieure (25 à 35 personnes),
> Un Spa Végétal de 300m², pourvu d’un bassin de détente, d’un hammam, de 4 cabines de soin et d’une tisanerie.
Et le tout, surplombant une surface de 10 hectares partagée par le parc paysager, une prairie naturelle et le jardon potager.

 

Tonalités naturelles à l’intérieur

Un avant-goût de la cabane et de la piscine à débordement, invitant tous deux, au calme et à la méditation :

La cabane nichée dans un arbre
La piscine à débordement offrant une magnifique vue verdoyante et relaxante

En quoi consiste cette éco-conception ?

L’éco-conception, ou éco-design dans ce cas, consiste à concilier des questions d’esthétique et d’usage avec des préoccupations environnementales : c’est une démarche globale, multi-étapes et multi-critères qui se fonde sur une approche circulaire prenant en compte le cycle du vie du produit. Pour cette démarche, cet hôtel a reçu la certification de l’Ecolabel Européen.

Point par point, nous allons vous donner un aperçu des principes d’une éco-construction :

# Une construction bioclimatique 

 


Une architecture bioclimatique est une discipline de l’architecture, l’art et le savoir-faire de tirer le meilleur parti des conditions d’un site et de son environnement, pour une architecture naturellement la plus confortable pour ses utilisateurs (wikipédia). Cette construction épouse ainsi parfaitement la nature sans la compromettre avec des matériaux naturels locaux (bois, schiste), ses toits végétalisés et les principes de l’habitat passif* suivis tout au long de la conception (organisation des pièces, isolation, suppression des ponts thermiques, étanchéité de l’air, ventilation …).

> Tous les matériaux utilisés, principalement du bois, viennent de forêts gérées durablement, et de la région autant que possible pour être cohérent sur l’impact environnemental de leur acheminement,
> La construction d’un puits canadien – échangeur géothermique – permet d’assurer la fonction de rafraîchissement estival ou hivernal de l’air ventilé. De plus, le bâtiment a été orienté de façon à bénéficier d’un maximum d’ensoleillement et donc de lumière et de chaleur naturelle,
> Les baies vitrées de chaque chambre ont été positionnées de telle sorte que l’on puisse profiter de cette chaleur naturelle du soleil, sans que cela ne chauffe trop en été pour éviter d’avoir recours à la climatisation,
> Le complexe hôtelier a été équipé en chaudières à bois, panneaux solaires, appareils ménagers économes en énergie
> Les chambres et le spa ont été recouverts d’une toiture végétalisée, afin d’augmenter l’inertie du toit et son isolation,
> Toutes les fenêtres possède un double vitrage qui possède une isolation renforcée,
> La présence d’une serre bioclimatique permet d’augmenter les apports caloriques en hiver ainsi que la luminosité,
> L’établissement s’approvisionne le plus possible en produits ayant des labels environnementaux (français ou européen).

* bâtiment dont la consommation énergétique au m² est très basse, voire entièrement compensée par les apports solaires ou par les calories émises par les apports internes (matériel électrique et habitants). Source : Wikipédia.

# Une meilleure gestion des énergies, de l’eau et des déchets
Énergies propres, économies d’eau et gestion des déchets dès l’amont, comptent parmi les principes de l’éco-construction.

> L’établissement a recours aux énergies renouvelables comme le bois avec une chaudière à bois ou le soleil avec des panneaux solaires thermiques,
> Le bâtiment est certifié Bâtiment Basse Consommation (BBC), soit une très haute performance énergétique,
> La présence d’un bassin filtrant planté de roseaux traite naturellement les eaux usées de l’hôtel,
> La récupération des eaux de pluie pour l’arrosage du potager et des plantes permet une économie de 85 000 litres d’eau par an,
> Bien évidement, les chambres sont équipées de douches et non de baignoires, plus écologique,
> On se préoccupe de la réduction des déchets en privilégiant les écorecharges, les produits robustes, les impressions recto-verso, le compost…,
> Une attention est portée sur le tri sélectif des déchets pour leur donner une seconde vie et permettre l’acheminement direct vers une station de recyclage plutôt qu’un détour par le centre de tri situé à Vannes. 

# Développement de la biodiversité des allentours
Le site est un refuge Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et aussi un refuge à papillons. Cela demande une vraie gestion du territoire, notamment de garder une certaine hauteur de tonte. Ainsi la biodiversité n’est pas perturbée, les insectes peuvent se développer et faire leur travail. Des nichoirs à coccinelles sont présents sur le potager et font de manière naturelle ce que les pesticides font de manière chimique. Le site est labellisé refuge LPO. Jardin d’oiseaux conventionné, ce label engage le groupe dans une démarche pluriannuelle de valorisation et de sauvegarde du patrimoine naturel, ce en étroite collaboration avec la ligue de protection des oiseaux.

Cages pour oiseaux libres © JJ Pigeon W l’Agence

# Les Jardins Sauvages, une approche nature de la gastronomie
Le restaurant, baptisé Les Jardins Sauvages, est également engagé dans une démarche écologique : la nourriture étant l’un des postes d’émissions de CO2 les plus importants dans un hôtel. Il proposera à ses hôtes des repas dont les ingrédients sont issus d’une agriculture durable et donc moins intensive en énergie. Un potager placé juste à côté du restaurant leur fournit des fruits et légumes. Le Chef Gilles le Gallès s’est imposé de ne travailler quasi qu’avec des ingrédients bio (à 90%) et venant de 50km à la ronde. On respecte les saisons des fruits et des légumes. La cuisine y est diététique et extraordinaire selon les personnes y ayant séjourné. Bref, un vrai plaisir pour les papilles dans le plus grand respect de l’environnement.

Le potager

#Un personnel sensibilisé 
L’ensemble du personnel de l’hôtel a reçu une formation de sensibilisation aux comportements écologiques (covoiturage, tri des déchets…). Chaque collaborateur est informé et invité à mener une démarche active en faveur de l’environnement dans son quotidien.

# Les petits plus…
> Dans le cadre de son opération Plantons pour la Planète, pour chaque nuit vendue, un arbre est planté,
> Des expo photos en plein air sont accessibles,
> Des visites chez leurs différents producteurs bio et locaux sont organisées, les clients sont  invités à découvrir le métier d’apiculteur, des sorties naturalistes avec les moniteurs LPO sont proposées…
> La mise en place d’un parcours biodiversité dans le parc de La Grée des Landes invite à découvrir les différents aspects liés à la faune et la flore du périmètre.
> Un peu plus loin du domaine, le Jardin Botanique Yves Rocher Cosmétique Végétale, où s’épanouissent mille et une plantes utilisées par le groupe pour ses produits cosmétiques. C’est dans ce jardin, situé au cœur de son site industriel et à proximité de ses 55 hectares de champs de fleurs cultivés en agriculture biologique, qu’Yves Rocher étudie les bienfaits spécifiques des plantes.

Et bien après ce petit panorama naturel, je ne sais pas pour vous, mais moi, je n’ai qu’une envie, y aller illico pour profiter de ce décor verdoyant propice à la détente !

Vous avez d’ailleurs jusqu’au 24 juin pour tenter de gagner un séjour pour deux dans ce sublime cadre, et c’est par là que ça se passe : http://www.generationcosmethique.com/2013/06/concours-gagnez-un-we-evasion-zen-pour.html

Bonne chance !

Laisser un commentaire