LA FEBEA dit "Stop aux communications de NOTEO" sur les perturbateurs endocriniens

Communiqué de presse de la FEBEA en réponse à la publication de NOTEO sur les perturbateurs endocriniens. Je le poste pour information et il sera sans commentaires de ma part, c’est à vous de juger. Pour ceux et celles qui n’auraient pas suivi l’affaire, vous pouvez faire une séance de rattrapage ICI.

La FEBEA – Fédération des entreprises de la Beauté, regrette qu’un sujet aussi important que celui des perturbateurs endocriniens soit traité avec aussi peu de rigueur et d’objectivité.

En effet, à l’heure où la Commission européenne travaille à la définition et aux critères permettant l’identification des perturbateurs endocriniens avérés, à l’heure où la France ouvre une consultation publique sur le même sujet, il est aberrant qu’un site de notation à la méthodologie discutée profite de cette occasion pour accroitre sa visibilité en se basant non pas sur la science, mais sur la seule peur.

Faire peur pour vendre, jouer sur l’inquiétude des consommateurs, sans que cela ne se base sur aucune source scientifique solide : noteo est pris en flagrant délit de communication mensongère. Ce comportement est d’autant plus regrettable qu’il a d’importantes conséquences économiques.

On appréciera surtout que le site de notation « noteo » propose aux entreprises de payer les services de « noteo consulting » pour améliorer ses notes…est-ce vraiment loyal ?

Les entreprises fabricantes de produits cosmétiques respectent la stricte règlementation européenne qui encadre les produits cosmétiques. Elles sont pleinement engagées à ne proposer aux consommateurs que des produits sûrs.

Laisser un commentaire