La beauté vue d’ailleurs…

[Partage d’info lue dans L’Express] La moitié de la population d’Afrique du Sud vit toujours en dessous du seuil de pauvreté mais, dans une société où l’apparence est primordiale, la soif de produits cosmétiques est immense.

Pendant l’apartheid, être belle était réservé aux Blanches. Alors, «pour les femmes noires, la beauté est un moyen important de s’élever socialement», analyse Sophie Bouillon, auteure d’Une vie de pintade en Afrique du Sud (Calmann-Lévy). Celles qui se baladent dans les rues de Johannesburg affichent chaque trait de maquillage comme une revanche, d’autant que les produits coûtent cher. Le changement est surtout porté par la classe moyenne qui a accès depuis peu à ce luxe qu’est la beauté. Lire la suite

Laisser un commentaire