[Rencontre] Jean Christophe, une cosmétique bio intelligente et sincère !

Connaissez-vous Jean Christophe ? Non pas votre oncle ni votre voisin, Jean Christophe, la marque de cosmétique 100% d’origine végétale et bio. Et bien de mon côté, je ne la connaissais pas jusqu’à ce que je rencontre le créateur, le bien nommé Jean Sicre. Celui-ci m’a accueilli dans ses bureaux toulousains cet été où il m’a expliqué toute la richesse de ses produits autour d’un petit thé, à base de plantes naturelles of course ! Nous avons échangé pendant plus de trois heures sans que je ne me rende compte du temps écoulé, tellement cet ancien de la cosmétique naturelle et bio avait de choses intéressantes à me raconter. Je vais donc à mon tour essayer de vous restituer ce partage de connaissances et vous conter les dessous de Jean Christophe ou Sicre, au choix ! 😉 Et je profite de l’occasion pour souhaiter à la marque qui vient de fêter ses 20 ans, un joyeux anniversaireeeeee !

 

 

 

De Jean Sicre à Jean Christophe…
Scientifique d’origine, spécialisé dans la biochimie et la pharmacologie – qu’il a étudiées à la faculté de Paul Sabatier à Toulouse (comme moi à mes débuts;) -, Jean Sicre exerce dans le milieu de la cosmétique naturelle depuis 30 ans. C’est pour vous dire si le métier, il le connait !Il a d’abord été chercheur en pharmacologie chez Sanofi puis il a travaillé sur l’intéraction champs magnétiques/tonus musculaire avec un ancien professeur de physiologie de Bucarest : « J’ai eu de la chance, ça m’a fait découvrir beaucoup de choses » nous confie le cinquantenaire. Puis il a passé 8 ans au sein des laboratoires ROIG dédiés à la cosméto naturelle et bio : au départ, représentant de la marque Centella, il a ensuite intégré le laboratoire. Pendant ces années, il a beaucoup appris du fondateur, Monsieur ROIG, naturopathe autodidacte, « j’étais admiratif de ce végétarien qui se traitait par les plantes. C’est là que je suis devenu adepte des plantes« .

Rapidement promu au titre de responsable du laboratoire de formulation, « je me régalais vraiment à confectionner tous ces produits naturels« , Jean n’a depuis plus jamais quitté le domaine des plantes.Les débuts de Jean Christophe date du 3 octobre 1993 quand il a finalement décidé de créer sa propre marque et d’y apposer le prénom de son troisième et dernier fils, Christophe. Parce qu’il connaissait parfaitement les plantes et la biologie, c’est tout naturellement qu’il s’est lancé dans le 100% végétal pour donner à la peau non pas ce qui lui manque mais plutôt la stimuler pour qu’elle s’auto-régule. Au départ, il formulait ses produits dans propre laboratoire en Ariège mais désormais la fabrication est faite dans un laboratoire français mais soyons clairs, les recettes, c’est lui qui les confectionnent et les process y sont scrupuleusement vérifiés. De la même façon, c’est lui qui sélectionne les plantes, « et surtout avec un minimum de plantes endémiques qui font rêver mais plutôt des locales pour savoir d’où elles viennent et qui est derrière. »

 

Les secrets de ses recettes de beauté…
« Je fais l’opposé de ce que j’ai appris en marketing, je revendique rien sur mes produits, ils ne compensent pas, ils ne masquent pas, je fais en sorte que la peau soit en bon état et je lui donne juste des ingrédients pour qu’elle fasse son boulot ! « , m’explique ce passionné. Voilà qui me parait être un concept intelligent ! « Mais attention, avec le végétal, c’est une autre dimension, on ne formule pas pareil, il faut trouver les bonnes associations, c’est un vrai métier !« , me précise-t-il. « Je fais le choix de plantes qui s’associent avec harmonie comme lorsqu’on compose un accord de musiqueEt surtout, je ne fais pas de concession sur la qualité de mes produits. ». Ses compositions sont atypiques dans l’industrie de la beauté : une bonne dose de franc parler et de sincérité au service d’une cosmétique généreuse. De la cosméthique à l’état pur ! Les plantes proviennent de l’agriculture biologique ou de cueillettes sauvages autorisées au plus près du lieu de fabrication et de production.

« Je source mes plantes dans le Tarn et le Gers, je fais le choix du plus local possible, question de bon sens ! », mis à part quelques exceptions comme la centella asiatica de Madagascar, l’orange d’Espagne, le sésame d’Asie, mais les graines sont pressées ici« , complète cet amoureux de la nature.

Le principe de sa démarche
Chez Jean Christophe, on laisse la peau être autonome, on ne l’incite pas, on ne la trompe pas…j’vous explique.

 

Comme je vous le disais précédemment, cet expert en cosmétologie végétale travaille depuis 30 ans sur des associations de plantes et pour lui, seul un produit 100% végétal et parfaitement équilibré peut avoir un effet bénéfique réel pour la peau. C’est pourquoi, ses recettes de beauté résultent de :
> Une sélection rigoureuse d’ingrédients de haute qualité parmi les végétaux connus de manière ancestrale : plantes de haute qualité, d’une bonne affinité avec la peau, d’une grande richesse en principes actifs,
> Un mode de fabrication respectueux, étudié pour préserver la qualité des ingrédients et leurs effets bénéfiques sur la peau,
> Une composition harmonieuse : l’équilibre parfait de ses compositions, fruit d’une longue pratique, est la caractéristique fondamentale de ses cosmétiques,
> Une conservation naturelle : un système global équilibré permet de conserver naturellement les produits sans aucun additif chimique.
Sa devise : « La nature fait bien les choses. Laissez-la s’occuper de votre peau !« 

 

 

Son engagement HQN…
Alors que notre discussion s’oriente sur les conservateurs, les polémiques autour des parabens et compagnie, le biochimiste qu’il est, s’empresse de m’expliquer que lorsque l’on regarde la structure de ces molécules, on n’a pas idée de les mettre dans des produits cosmétiques ! « Elles sont proches de la structure des hormones, elles peuvent donc « tromper » l’organisme, d’où la possibilité de ce type de molécules d’avoir un effet perturbateur au niveau endocrinien ». Chez Jean Christophe, on cherche le meilleur pour la peau des consommateurs donc on n’utilise pas de conservateurs. « Les extraits de plantes sont développés sur place au moment de la fabrication, et au dernier moment, en salle propre, ce qui évite d’avoir besoin d’utiliser des conservateurs« . Sinon, il utilise des teintures mères, des solutions hydro-alcooliques de plantes, où l’alcool joue le rôle de solvant et d’antiseptique. Et pour éviter toute contamination par les mains crasseuses des conso ainsi que tout contact avec l’air, il travaille avec des flacons airless.

En guise d’eau, il utilise des hydrolats pour favoriser le tout végétal ! Contrairement à beaucoup d’industriels qui travaillent sur la quantité, lui préfère la qualité : il s’assure que ses hydrolats (qui jouent le rôle de parfums au passage) proviennent de distillation à la vapeur d’eau faites dans de bonnes conditions. C’est à dire ? Minute, je vous explique ! Beaucoup de lab travaillent à des températures entre 120-130°C (au lieu des 100°C max) pour avoir un meilleur rendement en huiles essentielles (HE) sauf qu’à ces températures, « certes, on épuise de façon plus efficace la plante, d’où un meilleur rendement, mais on destructure les produits obtenus : ils sont un peu « cramés »,et comme le débit de la vapeur d’eau est plus important, au final le produit est plus dilué » : la qualité des HE & hydrolats à la sortie de l’alambic, est donc loin d’être la même ! Chez JC, on bosse à 85°C, c’est plus long mais la qualité est là. Qui plus est, le produit final étant plus « saturé », on n’a pas besoin de lui rajouter des conservateurs ! C’est à ce moment là que je comprends l’expression « la qualité a un prix !« . La fabrication de Jean Christophe est donc restée traditionnelle et artisanale tout en étant très « pointue ». C’est ainsi qu’il a imaginé le label HQN pour Haute Qualité Naturelle.

Un discours sincère au service d’une communication responsable
Sur et dans ses produits, pas de superflu, pas de tralala
. Sur les packagings (bien-sûr dépourvus de suremballage), de simples étiquettes blanches (collées à la main par ses soins, oui oui, s’il vous plaît), le nom du produit, pas de surpromesse, la zone d’application, la liste des ingrédients, les obligations et point barre ! Je demande alors à Jean pourquoi n’est-il pas labellisé alors que ses produits sont 100% naturels et quasi 100% bio ! Il me répond alors que ses produits sont certifiés par Cosmébio/Ecocert mais qu’il n’a plus envie de le spécifier puisque ses produits vont au-delà de la charte : ses produits sont au minimum composés de 75% d’ingrédients bio (bientôt 85% !), en effet, on est loin des 10% demandés. Il a préféré inventer son propre label (HQN) qui correspond à son éthique finalement : »C’est mon engagement, ma façon de bosser, qui en soit est juste normale !« .

L’efficacité avant tout. Son produit phare, c’est le sérum lait qu’il a mis 4 ans à mettre au point du fait de la difficulté pour trouver les matières premières végétales, de les assembler et d’obtenir une texture onctueuse. Un produit qui s’utilise sur toutes les parties du corps (visage, corps) que j’ai testé depuis et qui en effet est très agréable à utiliser, ma peau assoiffée le boit comme du petit lait. Il me procure une bonne sensation d’hydratation et de peau bien nourrie mais comme m’a bien répété Jean, « il faut tester sur la durée, sinon on n’a que le ressenti esthétique, cosmétique (ndlr, toucher, texture)mais vous verrez à long terme comment votre peau réagi ! ». Je vous propose de le découvrir dans une petite vidéo pédagogique made by Famille Sicre, « ce n’est pas de la publicité, on est très loin des géants de la cosmétique, c’est juste pour expliquer, on ne se prend pas au sérieux ! » :

Les produits Jean Christophe sont vendus sur son site Internet via un bon de commande ou sur le site marquesactuelles.com, mais d’ici peu, ils seront disponibles sur le site de l’enseigne. Jean Sicre est tellement linéaire dans sa démarche qu’il va même jusqu’à travailler avec une agence tou-lou-saine et qui développe des sites uniquement pour les acteurs du bio (Agence Nature). La marque fonctionne par le bouche à oreille (via des thérapeutes par exemple) : la rançon du succès quand on développe des produits efficaces et que les gens en sont contents. « Les gens me font confiance, me demandent des produits, ça marche et ils reviennent, ils en parlent... ».Jean Christophe a développé un mini-kit de voyage avec 4 produits de soin (sérum lait, sérum crème pour peaux sensibles ou pour peaux mixtes, et masque exfoliant) en partenariat avec « Ensemble, elles gaz » pour le Rallye Aicha des Gazelles, dont une partie des bénéfices leur revenait. Généreux jusqu’au bout !


Et pour finir
Jean n’a pas échappé à la question « quels sont vos green gestes ?« , ce à quoi il a répondu : « je n’ai pas vraiment de gestes verts, je fais des choses qui ont du sens pour moi, c’est tout. Par exemple, je ne suis pas végétarien, mais je mange peu de viande. En tant que bon toulousain, si on me présente un magret, je ne peux pas le refuser ! ;  je viens en vélo tous les matins au travail, mais en même temps j’habite à 10 minutes, ça n’aurait aucun sens de venir en voiture !« . Le bon sens avant tout, une philosophie de vie que l’on retrouve également dans ses produits, c’est ça l’éthique de Jean Christophe (et Sicre). Sa recette anti-marketing : de l’expérience, des plantes locales et bio savamment choisies, de fins processus de confection, le respect de la peau et de l’environnement = une cosmétique généreuse sans superflu !
Le mot de la fin : « Je fais des soins qui aident la peau à faire son travail et moi, je fais ce métier pour le plaisir !« , ça, je l’aurais bien compris tout au long de notre conversation. Ce fin pédagogue, passionné par son univers, m’a communiqué avec enthousiasme son amour pour les plantes et son savoir-faire, et je l’en remercie profondément. Ce que je retiendrais de cet échange et de ses produits se résume à ces quelques mots, qualité, générosité, transparence et sincérité : les principes de la cosméthique !

Une réponse à "[Rencontre] Jean Christophe, une cosmétique bio intelligente et sincère !"

  1. […] Connaissez-vous Jean Christophe ? Non pas votre oncle ni votre voisin, Jean Christophe, la marque de cosmétique 100% d'origine végétale et bio. Et bien de  […]

Laisser un commentaire