La face cachée des cosmétiques aux rayons beauté & hygiène…

Parce que les étiquettes des produits ne nous disent pas tout et parce que nous le valons bien, Générations Cobayes revient avec une nouvelle campagne (retrouvez la précédente ICI) pour nous faire de découvrir la face cachée des produits cosmétiques aux rayons beauté & hygiène.

L’objectif de cette campagne est de réclamer un étiquetage transparent sur les produits qui contiennent des perturbateurs endocriniens. Il va d’ailleurs bientôt falloir une étiquette en format A4 pour détailler toutes les saletés contenues dans certains produits…donc le mieux, c’est de les éliminer directement à la source !

Comme la dernière fois, au programme de cette campagne, une petite interrogation écrite et notée (ça vous rappelle des bons souvenirs, hein ?) sur les dessous de vos produits de beauté (dont certains ne sont pas très beaux pour le coup) afin d’évaluer votre degré de connaissance sur les perturbateurs endocriniens contenus dans les produits des grandes marques : vous savez ces petites substances qui perturbent notre système hormonal à force de s’accumuler dans notre organisme…N’ayez pas peur, personne ne sera collé en cas de mauvaise note, au contraire, vous allez pouvoir apprendre plein de choses et ainsi aiguiser non pas vos crayons mais vos yeux pour vos prochains achats ! Et puis après cela, vous aurez très certainement et naturellement envie de signer la pétition pour demander cet étiquetage transparent. Parce que c’est tellement mieux de se faire du bien sans se faire mal, Génération Cosméthique soutient et encourage la campagne de Génération Cobayes ! 

 

campagne

 

Je vous invite donc à découvrir un questionnaire en ligne au ton décalé et sarcastique, pour vous interpeler sur les messages publicitaires et les produits de beauté et d’hygiène de certaines marques que vous reconnaitrez très certainement. Douceur, fraîcheur, saveur, séduction, sensorialité, les effets vendeurs peuvent en réalité cacher des substances, quant à elles, bien réelles, et parfois toxiques dont ces fameux perturbateurs endocriniens. Pourtant considérés par l’OMS comme une menace pour la santé et l’environnement, ces produits toxiques sont encore présents dans 40% des produits d’hygiène-beauté (1).

Parabènes, phtalates, filtres chimiques à UV, les perturbateurs endocriniens interfèrent avec le système hormonal et sont ainsi suspectés d’être à l’origine de la forte progression des maladies chroniques modernes (maladies cardiovasculaires ou respiratoires, cancers, diabètes…). Avec un taux d’incidence des cancers particulièrement élevé -1 homme sur 2 et 2 femmes sur 5- la France est devenue le premier pays au monde pour les cancers hormono-dépendants (cancer du sein, de la prostate et du testicule) (2).

 

dior

 

Plus qu’un message de prévention, c’est un appel à changement que Générations Cobayes lance à travers cette campagne en demandant à Ségolène Royal d’exiger l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur les produits de beauté et d’hygiène pour, à termes, inciter les grandes marques à ne plus en produire. Car si l’affichage des ingrédients est obligatoire sur ces produits, il ne précise aucunement la présence et le risque de perturbateurs endocriniens.

Pour continuer à se faire de bien sans se faire de mal, Générations Cobayes, en partenariat avec l’association Slow Cosmétique® – si vous ne la connaissez pas encore, séance de rattrapage ICI  -, offre la possibilité de recevoir par mail un éventail d’alternatives et de conseils produits. Du guide pratique pour mieux choisir ses produits aux meilleures recettes « do it yourself », il y en a pour tous les goûts ! 

Un grand merci à Générations Cobayes de prendre la parole pour nous tou(te)s !

A vos questionnaires et au plaisir !

Cosméthiquement,
Carole M.

(1) selon une étude réalisée par l’Institut Notéo, 2013

(2) Centre International de Recherche sur le Cancer, the Globocan Projet, déc. 2013 

page1image10872

Laisser un commentaire