Crème visage au cold cream Bio Beauté® by Nuxe, #j’ai testé, j’vous raconte !

Mais qui a osé dire que les crèmes bio avaient encore des textures moyenâgeuses ? Moi, peut-être…Et pourtant, plus j’en teste et plus je trouve qu’elles n’ont vraiment rien à envier au secteur de la cosmétique conventionnelle et ses redoutables silicones. Si certaines marques proposent encore des formulations savonneuses qui pénètrent difficilement, bien d’autres ont définitivement réglé cette lacune. Avec un plaisir garanti à l’application. Aujourd’hui, dans le 3ème épisode de la série #j’ai testé, j’vous raconte !, je vais vous raconter comment j’ai littéralement fondu en testant une crème bio de la marque Bio Beauté® by Nuxe. Après un premier épisode consacré à la crème sorbet de Caudalie et un deuxième épisode dédié au vernis à ongles Coquette Corail de Kure Bazaar – articles non sponsorisés, que les choses soient claires, je teste au gré de mes envies – je m’en vais de ce pas vous dire pourquoi j’ai aimé ce produit au nom ancestral, car oui, la cold cream est un onguent qui date. Remis au goût du jour par Nuxe.

Nom de code : Crème Haute Nutrition au Cold Cream Naturel – Visage – Peaux sensibles, sèches à très sèches – Bio Beauté® by Nuxe

J’ai aimé…

…côté texture
A la sortie du tube, j’ai découvert une consistance assez fluide, laissant présager une texture plutôt légère. A l’application, c’était bien le cas et j’ai particulièrement apprécié sa délicieuse texture fondante. Cet crème pénètre rapidement, et c’est tant mieux, car on n’a pas dix ans à perdre le matin quand on se prépare 😉Une petite noisette a suffi pour obtenir une bonne sensation d’hydratation aprèsétalement.Pas de brillance, ni sur mon visage, ni sur mes doigts, cette crème m’a conquise. Rien à dire de plus, je l’adopte !

 …côté odeur
Une senteur amandée qui nous rappelle la colle Cléopâtre de notre enfance. Un léger accent de miel pour renforcer le côté réconfortant et soin cocooning. Une odeur ni trop forte, ni trop fade, juste comme il faut !

…côté ingrédients
 Selon Nuxe, 98,7 % du total des ingrédients sont d’origine naturelle et 14,4 % du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique. Les principaux composants végétaux et certifiés bio sont l’Huile d’Amande Douce, la Cire d’Abeille, l’Eau de Rose, l’Huile de Jojoba et l’Huile de coco. La formule est basée sur une cold cream.

Mais c’est quoi au juste une cold cream ?
Il s’agit, selon l’appellation traditionnelle de la Pharmacopée française, d’une formule de crème épaisse, semi-occlusive (qui fait barrière à l’évaporation naturelle de l’eau contenue dans la couche cornée), appelée aussi de Cérat de Galien, recette vieille de 2 000 ans. Contrairement à ce que son nom évoque, elle n’est pas préparée à froid, mais ce terme de « cold cream » provient de la sensation de froid qu’elle procurait à l’application sur la peau,  autrefois. Aujourd’hui, les cold cream de nouvelle génération présentent les mêmes propriétés surgraissantes et hydratantes, mais avec des textures plus agréables (moins savonneuses notamment) apportant un plus grand confort d’utilisation (moins riches et grasses, bye bye le film brillant). Côté composition, il s’agit d’une émulsion eau dans huile formulée à partir de la cire d’abeille.

Zoom sur la liste INCI :

Water, decyl oleate, simmondsia chinensis (jojoba) seed oil*, rosa damascena flower water*, cocos nucifera (coconut) oil,   glycerin*, glyceryl stearate citrate, lauroyl lysine, olus oil/vegetable oil, arachidyl alcohol, parfum, benzyl alcohol, tocopherol, behenyl alcohol, capryloyl glycine, cera alba/beeswax*, prunus amygdallus dulcis (sweet almond) oil*, xanthan gum, citric acid, arachidyl glucoside, sodium hydroxide, phytic acid, dehydroacetic acid, gluconolactone, sodium benzoate, calcium gluconate, limonene (N0351/A). 
* Ingrédients issus de l’Agriculture Biologique

Décodons ces ingrédients :

> decyl oleate : un émollient qui assouplit et adoucit la peau,
> simmondsia chinensis (jojoba) seed oil : c’est l’huile de jojoba, réputée pour être calmante et assouplissante, elle protège également la peau contre la déshydratation, on l’extrait des graines de l’arbre de jojoba, appelé aussi noisetier sauvage,
> rosa damascena flower water : il s’agit de l’eau de rose, extraite par distillation à la vapeur d’eau des pétales de la rose de Damas (Maroc) à laquelle on reconnait des vertus purifiante, rafraîchissante et adoucissante,
> cocos nucifera (coconut) oil : c’est l‘huile de coco que l’on extrait de la pulpe de noix de coco, connue pour ses propriétés hydratante, adoucissante et émolliente sur la peau,

> glycerin : un ingrédient hydratant,

> glyceryl stearate citrate : un émulsifiant qui permet de mélanger la phase grasse à la phase aqueuse et former une émulsion,

> lauroyl lysine : une poudre blanche qui apporte un toucher doux et soyeux, qui peut être d’origine végétale ou synthétique,
> olus oil/vegetable oil : il s’agit d’une huile végétale dont on comprend que son origine est végétale mais dont on ignore de quel végétal elle provient. Quand on sait qu’en alimentaire, l’huile végétale désigne bien souvent l’huile de palme, ici, on se demande…un manque de transparence de la nomenclature INCI,

> arachidyl alcohol : un alcool gras émollient,

> benzyl alcohol & dehydroacetic acid  & sodium benzoate : un ensemble de conservateurs autorisés dans les cosmétiques bio, le premier peut être d’origine végétale ou synthétique quand le deuxième est synthétique,
> tocopherol : c’est la vitamine E, hydratante et antioxydante,
> behenyl alcohol : un alcool gras qui apporte de la consistance à la crème,

> capryloyl glycine : il s’agit d’un antibactérien qui possède une activité antifongique (anti-champignons et moisissures),
> cera alba/beeswax : c’est la cire d’abeille, constituant de base du cold cream,
> prunus amygdallus dulcis (sweet almond) oil : c’est l’huile d’amande douce, extraite des graines d’amandier, elle est très connue pour son action apaisante et adoucissante sur les peaux irritées et sèches. Elle est également très nourrissante,

 > xanthan gum : c’est la gomme xanthane, ingrédient gélifiant,
> citric acid : un acide pour ajuster le pH,

> arachidyl glucoside : un agent émulsifiant,

> sodium hydroxide : un ajusteur de pH,
> phytic acid : agent dit de chélation qui réagit et forme des complexes avec des ions métalliques (souvent présent dans l’eau ou les cuves métalliques de fabrication) susceptibles d’affecter la stabilité et/ou l’aspect des produits cosmétiques. Il est naturellement présent dans les graines de nombreuses céréales et légumineuses, en général sous la forme de sel de calcium ou de magnésium,
> gluconolactone : un PHA (Polyhydroxyalcanoate) qui a une action exfoliante aussi efficace et mieux tolérée que les AHA, et couplé au calcium gluconate, ils garantissent la bonne conservation et la qualité des propriétés du cosmétique,
> limonene (N0351/A) : un ingrédient de parfumerie jugé allergène.

…côté packaging
Un tube en plastique de couleur mauve pâle, toute douce, qui fait très soin, 40 ml, recyclable selon la charte du label Cosmébio. Un étui cartonné de la même couleur, recyclable. Sur les 2 emballages, on retrouve le duo d’ingrédients amande/pétales de rose. Une mention rappelle que le produit est « sans paraben » juste à côté du label Cosmébio (qui l’attestait déjà implicitement puisque ce conservateur n’est pas autorisé).

Et à l’intérieur de l’étui, on trouve un code privilège qui permet de rejoindre le cercle des clientes privilégiées « Bio-Beauté & Moi » et de bénéficier du programme fidélité (astuces beauté, ordonnance beauté, soins à gagner après 3 achats, etc.), après connexion sur le site www.bio-beauté.com. Cette approche « contact avec la cliente et fidélisation » est intéressante mais je préfèrerai y trouver des informations sur le produit, qui aident par exemple à déchiffrer la liste INCI ou qui m’expliquent la démarche bio de l’enseigne. A ce sujet, on nous mentionne le pacte Bio-Beauté et ses 4 engagements : Bio-Conception, Bio-Efficacité, Bio-Plaisir, Eco-Responsable, mais il nous renvoie sur le site pour plus d’informations. J’aborderai donc ce point dans la partie « côté marque ».

…côté promesses marketing
Annoncéecrème « haute nutrition » – terminologie marketing qui quantifie le côté nourrissant/hydratantd’un produit -, la promesse est tenue puisque ma peau m’apparait bien hydratée et la sensation de tiraillement a disparu.

…côté prix
Ce produit est proposé à 13.50 euros, ce qui en fait un prix plus que raisonnable pour un soin visage. Et si l’on compare aux produits de la marque en version cosmétique traditionnelle, toujours en 40 ml, où les prix avoisinent les 20-25 euros, on constate que le bio n’est finalement pas si cher que ce que l’on a tendance à lui reprocher. Bien-sûr, il faudrait comparer à composition équivalente, pour une totale objectivité. Mais personnellement, je pense que ce soin a rempli ses promesses, il s’inscrit dans une démarche bio, avec une texture très agréable et un juste prix, rien à redire jusqu’ici !

…côté marque
Sur le site de Nuxe, version conventionnelle, nous avons trouvé un petit onglet appelé « Eco-attitude » qui stipule que les produits sont respectueux « conciliant au mieux performance, sécurité et moindre impact environnemental, à travers une formulation rigoureuse des produits et une optimisation des emballages« , que les déchets sont gérés de façon responsable, que la consommation de papier a diminué (plus de 30 tonnes économisées en 2010, soit 750 arbres épargnés), qu’un Bilan Carbone® a été réalisé et que Nuxe s’engage envers la sauvegarde des abeilles, par le biais d’une collaboration avec la société « Un toit pour les abeilles ».

Une apicultrice avec une des ruches de Nuxe © Un toit pour les abeilles

J’ai envie de dire, pas mal mais what else ? L’enseigne a aussi une charte ingrédients dans laquelle les huiles minérales, les parabens et les matières d’origine animale sont exclues. 80% des ingrédients sont d’origine naturelle en moyenne. Guère plus d’informations sur sa politique environnementale et sociale…
Sur le site de Bio-Beauté by Nuxe, j’ai donc regardé le pacte Bio-Beauté où j’ai découvert les 4 engagements : Bio-Conception où l’on nous évoque 5 familles d’ingrédients que la marque n’utilise pas (et qui se sont, de toute façon, interdits par la charte cosmébio) ; Bio-Efficacité où l’on nous indique que les produits sont à la fois efficaces et sûrs (forte concentration en actifs ; tests cliniques réalisés sous contrôle dermatologique sur volontaires ; bonne tolérance cutanée et oculaire ; non comédogènes), ce qui nous rassure mais qui nous semble normal ; Bio-Plaisir où la marque dit s’engager sur une qualité cosmétique irréprochable avec des textures exceptionnelles et des parfums 100% d’origine naturelle (c’est ambitieux mais au moins la marque s’auto-challenge) ; et Eco-Responsable où l’on apprend que la marque contribue à préserver les richesses naturelles en minimisant son empreinte écologique sur la Terre (très bien mais comment ?). Les composants recyclables sont privilégiés (lesquels ? privilégiés comment, à 10 ou 70% ?). Les étuis participent à la protection des forêts (formulation étrange, c’est un peu antinomique), ils sont imprimés avec des encres sur base végétale (ça, c’est bien) et leur taille a été réduite (bien aussi). Les notices d’utilisation sont supprimées pour limiter la consommation de papier (c’est un minimum à notre époque). Là aussi, what else ?

Verdict : le bilan est plutôt positif, en termes de texture, d’odeur et de composition, il n’y a rien à redire, cette crème est très agréable. Elle ne contient pratiquement que des ingrédients naturels et aucun composé synthétique suspecté à risque. Mais côté politique RSE, il n’y a pas grand chose sur le site, donc on ne sait pas trop ce qui est fait, mis à part leurs éco-gestes devenus triviaux aujourd’hui, et leurs engagements qui ne font que refléter la charte Cosmébio. Quid des filières d’approvisionnement pour leurs ingrédients ? Quid de son positionnement sur l’huile de palme, sur le squalène, le beurre de karité ? Quid de leur empreinte écologique (eau, CO2, déchets) ? Quid des mesures prises vis à vis des salariés ? Etc. On aimerait bien en savoir un peu plus…

Si vous aussi, vous avez déjà testé ce produit et que vous souhaitez enrichir cette analyse, n’hésitez pas à partager votre expérience et vos remarques !

2 réponses à "Crème visage au cold cream Bio Beauté® by Nuxe, #j’ai testé, j’vous raconte !"

  1. pharma4beauty
    pharma4beauty 4 années plus tôt. .Répondre

    Un bilan bien complet. Les produits NUXE BIO BEAUTE sont très bien sous toutes leurs coutures !

  2. Carole Marchais
    Carole Marchais 4 années plus tôt. .Répondre

    Merci pour votre retour, auriez-vous testé un autre produit que vous voudriez partager avec les lectrices ?

Laisser un commentaire