Caudalie et sa vision de la Cosm’éthique

Soucieuse de « Rendre à la terre un peu de ce qu’elle nous donne chaque jour« , Caudalie, l’entreprise familiale bordelaise à la feuille de vigne, est engagée depuis ses débuts dans une démarche socio-environnementale progressive. Aux côtés de l’association 1% pour la Planète et à travers leur implication dans des projets de plantation et de reforestation, les fondateurs, Mathilde et Bertrand Thomas, souhaitent véhiculer leur vision de la cosm’éthique, au delà de leurs produits. 
Née dans le Sud-Ouest de la France, près de Bordeaux, en 1995, Caudalie s’est positionnée sur un segment particulier, en puisant ses ingrédients au coeur des richesses locales, la vigne et le raisin. A l’origine du concept, le recyclage des résidus de la fabrication viticole, à savoir les pépins de raison. C’est ainsi que l’enseigne aux couleurs vertes, a développé des produits cosmétiques aux actifs issus du vignoble bordelais à ses origines, puis par la suite, champenois et bourguignons.

 

La politique ingrédients de Caudalie
Dès ses débuts, la marque a souhaité s’inscrire dans une démarche de cosmétique raisonnée en faisant le choix de ne pas utiliser de paraffine, d’huiles minérales ou de colorants synthétiques dans ses formules. Elle privilégie les ingrédients naturels et d’origine végétale, et s’efforce de sourcer des matières premières issues de l’agriculture bio ou raisonnée. Pour répondre à la demande des consommateurs, elle a exclu de ses produits, dès 2006, parabènes & phénoxyéthanol (conservateurs décriés), phtalates (solvant de parfumerie contesté par Greenpeace pour ses risques sur la santé humaine), le sodium laureth sulfate (agent lavant, utilisé dans les produits moussants, à qui l’on reproche son caractère irritant et agressif), et se refuse l’utilisation d’ingrédients d’origine animale.

 

Caudalie, membre du 1% pour la Planète
Depuis 2012, Caudalie s’est engagée à reverser 1% de son chiffre d’affaires annuel mondial (qu’elle réalise ou non des bénéfices) à des associations pour la protection de l’environnement. Un engagement qu’elle a pris aux côtés de l’association 1% pour la Planète, créé par l’environnementaliste Yvon Chouinard, créateur de la marque Patagonia. Cette association, qui compte aujourd’hui plus de 1 400 entreprises membres dont 132 en France, apporte son soutien à différents acteurs engagés pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes, la protection de la faune et de la flore, la reforestation et le développement d’une agriculture durable.

 

Son programme de reforestation aux cotés de 3 ONG 
Consciente des 13 millions d’hectares de forêts qui disparaissent chaque année (soit la superficie d’un terrain de foot tout les 2 secondes), dont 80% pour la conversion en terres agricoles, Caudalie a choisi de s’associer à 3 partenaires ONG pour apporter sa pierre à l’édifice.

> Avec Coeur de Forêt, elle s’est engagée à planter 150 000 arbres en Amazonie péruvienne, dans une région menacée par la déforestation liée à la conversion des terres en monoculture intensive de la coca et du cacao. Corollaires, appauvrissement des sols, érosion de la biodiversité, rendement déficitaire des cultures, dont pâtissent les populations locales. Pour faire face à cela, l’ONG Coeur de Forêt s’est associée avec une fondation locale pour reconstituer les conditions d’une agriculture locale et permettre aux peuples natifs de retrouver une souveraineté alimentaire. Parmi les variétés d’arbres plantés, 10% sont des espèces à plantes médicinales, que seules les populations locales savent exploiter grâce à un savoir-faire ancestral. Pour ne pas perdre cet héritage, Caudalie participera au financement d’un laboratoire d’essences médicinales.

> Elle s’est également associée au WWF pour son action contre la déforestation en Indonésie. C’est notamment au coeur de l’Ile de Sumatra, qui connait une déforestation massive liée au commerce illégal du bois, la conversion des terres agricoles pour la culture du palmier à huile (dont on extrait l’huile de palme, très utilisée par l’industrie cosmétique) ou pour la pâte à papier. Caudalie participe ainsi à la protection de 36 000 hectares de forêts naturelles : préservation des forêts primaires et de corridors écologiques indispensables à la survie d’espèces animales (éléphants, tigres, orang-outans) en voie de disparition.

> Aux côtés de Nordesta (via Pur Projet), elle s’implique dans le reboisement de forêts natives au Brésil, et prévoit de planter 200 000 arbres, qui permettront de restituer des terres cultivables aux populations locales et le retour de la biodiversité. Le projet mis en oeuvre avec l’association ambitionne par ailleurs la réintroduction des abeilles endémiques  (installation de ruches), particulièrement adaptées à la pollinisation de la flore locale, et source de revenus pour les familles de la région.

Une démarche écologique en interne
L’engagement de Caudalie pour la préservation de l’environnement se retrouve également au coeur de l’entreprise. En effet, celle-ci s’attache à recycler les papiers et plastiques utilisés pour ses cosmétiques. L’enseigne a supprimé les notices dans ses emballages secondaires et dispensent ses conseils d’utilisation à l’intérieur des produits. Caudalie est d’ailleurs très impliquée en matière de recyclage, puisque l’enseigne a mis en place 12 filières de recyclage sur son site (laboratoire et centre de logistique) et s’efforce de réduire les déchets et les consommations de matières premières.

A travers cet article, nous souhaitions mettre en valeur quelques unes des initiatives mises en place par cette marque, qui véhicule sa vision d’une cosmétique raisonnée. Caudalie a fait le choix non pas du 100% bio mais plutôt d’une démarche socio-environnementale globale et progressive que nous encourageons vivement !

Laisser un commentaire